Ouverture d’une conférence intitulée « Focus sur les réalisations du système éducatif de l’an 2000 à 2020 »

news-details

Sous la houlette du Premier ministre, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, le Ministère de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle (MENFOP) a organisé ce matin une conférence intitulée « Focus sur les réalisations durant les vingt dernières années, 2000/2020 ». Les membres du gouvernement, les hauts cadres de l’administration et de nombreux invités de marque ont pris part à l’évènement qui s’est déroulé au Kempinski Palace de Djibouti. La conférence sur les réalisations du MENFOP depuis les Etats généraux de 1999 et la réforme du système éducatif de 2000 s’inscrivent dans le cadre des commémorations du vingtième anniversaire de la refondation de l’école djiboutienne. L’occasion pour le ministère de cibler, dans le cadre d’une série de panels, des thématiques et des problématiques inhérentes au bilan de ses réalisations. Le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, M. Moustapha Mohamed Mahamoud, a ouvert les débats de ce forum qui vise à « marquer une pause pour faire le bilan, se remettre en question et observer le chemin parcouru sur les deux dernières décennies et prendre conscience de nos réussites mais aussi de nos ratés, et de nos limites, des obstacles rencontrés et des solutions adoptées. » Le ministre a déclaré que ce forum serait une plateforme de discussions et de réflexions collectives sur les voies et moyens d’améliorer ce qui a été déjà accomplie et s’atteler aux chantiers nombreux et complexes en perspective. D’où son appel à un langage de vérité pour « partager, s’interroger dans la franchise et la sincérité sans tomber dans la virulence ou la pédanterie ». Le Premier ministre, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, a rappelé la mobilisation du gouvernement qui avait mis à la disposition du système éducatif le maximum des ressources disponibles. Une décision qui, a-t-il dit, illustre suffisamment la détermination de l’Etat à « rendre l’école djiboutienne inclusive, équitable et de qualité ». « Une école qui ne favorise plus l’élite mais qui fasse de toutes les Djiboutiennes et les Djiboutiens des citoyennes et des citoyens du monde performants, confiants et tolérants » a-t-il souligné. Pour lui, ce forum est le moment idoine pour faire « une pause propice à l’analyse, reprendre le souffle et nous réengager encore plus fortement, encore plus résolument et avec plus d’exigence afin d’atteindre les objectifs fixés, dans un esprit et une ambition renouvelée. » Les interventions officielles furent suivies d’une courte vidéo retraçant les remarquables réalisations du système éducatif depuis les vingt dernières années. Puis le Premier ministre et le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle ont animé le premier débat d’une série de panels faisant le bilan des réalisations des vingt dernières années dans le domaine de l’éducation et de la formation. Des spécialistes et des experts nationaux de l’Education et de la Formation Professionnelle ont échangé avec le public sur l’ensemble des questions inhérentes à la politique éducative du MENFOP et de ses perspectives d’avenir. Le premier panel composé du Premier ministre et du ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle a permis de remonter le temps en faisant un retour sur l’esprit et la genèse des Etats Généraux puis la réforme qui s’en est suivie en revisitant tant ses enjeux que ses défis. Le Premier ministre, Abdoulkader Kamil Mohamed et le ministre de l’Education Nationale et de la Formation Professionnelle, M. Moustapha Mohamed Mahamoud, ont donc présenté la vision et la dimension politique de cette refonte de l’école. Quant aux deux derniers panels, ils ont porté sur la transformation, la qualité des enseignements-apprentissages, l’enseignement inclusif, les TICE et enfin le développement de la formation professionnelle et son adéquation avec les besoins du marché du travail.

Vous pouvez partager ce post!

0 Commentaire(s)

Laisser des commentaires