Le Premier ministre inaugure les travaux d’une conférence sur la recherche médicale et médicinale

news-details

Le Premier ministre, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, a présidé ce mercredi au palais du peuple, la cérémonie d’ouverture d’une conférence de deux jours sur la recherche médicale et médicinale. Plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Dr Nabil Mohamed Ahmed, le ministre de la Santé, M. Mohamed Warsama Dirieh, des parlementaires ainsi que des représentants du corps diplomatique accrédité à Djibouti. L’événement a également vu la participation du directeur général du CERD, Dr. Jalludin Mohamed et de la directrice du département des recherches médicinales (IRM), Dr Fatouma Mohamed Abdoul-Latif. Dans un discours prononcé à cette occasion, le Premier ministre, M. Abdoulkader Kamil Mohamed, a indiqué que cette conférence intitulée "Recherche Médicale et Médicinale" dont l’importance n'échappe à personne, se tient en ce moment particulier où le coronavirus continue à l’échelle mondiale à manifester ses effets néfastes tant sur le plan de la santé des personnes que sur le plan économique. Selon M. Abdoulkader Kamil Mohamed, notre pays s’est illustré au-devant de la scène internationale pour sa capacité de gestion de la pandémie et a reçu toutes les félicitations pour son action courageuse de procéder au dépistage systématique de la population dès le début de l’alerte en mars 2020. « Nous continuerons à nous adapter face aux nouvelles donnes et renforcer notre stratégie de 3T (tester, tracer et traiter) adoptée dès le début de la crise grâce à la décision avisée du Président de la République M. Ismail Omar Guelleh », a-t-il dit. De son côté, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Dr Nabil Mohamed Ahmed, a rappelé que cette conférence s’inscrit dans un contexte particulier qui touche le monde entier, celui de la Covid 19. "Cette pandémie qui a commencé à cause d’un virus le coronavirus dès le début de l’année 2020 reste encore d’actualité puisqu’il n’y a toujours pas de remède bien identifié ni de vaccin pour l’arrêter", a-t-il précisé. Dr. Nabil Mohamed a en outre souligné que ce virus a modifié notre façon de vivre, de travailler. « Il remet en cause notre modèle de société et de travail. Il interroge les scientifiques et experts médicaux, remet en cause nos certitudes, met en avant nos faiblesses et contradictions sur les décisions à prendre pour l’arrêter », a-t-il indiqué. Pour lui, la recherche scientifique et la collaboration entre les différents départements sont plus que jamais encore nécessaires et la mobilisation de tous les départements plus qu’indispensable. « Loin des querelles ou compétitions entre institutions, je vois cette conférence comme une réelle opportunité aux chercheurs nationaux d’échanger, de réfléchir, de débattre et de formuler des recommandations à partir de leur expérience locale et internationale », a-t-il affirmé. Quant au ministre de la Santé, M. Mohamed Warsama Dirieh, il a indiqué que nous devons désormais pouvoir et savoir compter sur notre communauté scientifique que nous nous devons d’outiller plus et mieux. « C’est à cette seule condition que son expertise collective sera à la hauteur des futurs défis », a-t-il estimé.

Vous pouvez partager ce post!

0 Commentaire(s)

Laisser des commentaires